29/08/2011

L'API Google Translate est à nouveau disponible, mais payante

L'API de Google Translate sera à nouveau disponible, mais sur une base payante, a annoncé Jeff Chin, directeur des produits Google Translate. Le tarif sera de 20 $ par million de caractères, soit environ 0,05$ par page.

L'API restera néanmoins gratuite pour les universitaires.

L'Office européen des brevets a annoncé en mars qu'il emploierait ce service pour la traduction des brevets européens entre les 28 langues de l'UE et le chinois, le japonais, le coréen et le russe.

http://www.zdnet.co.uk/blogs/communication-breakdown-1000...

09:37 Écrit par Pascaline Merten | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/06/2011

Apple lance un service de Cloud Computing, l'iCloud.

http://www.lefigaro.fr/societes/2011/06/05/04015-20110605...

09:31 Écrit par Pascaline Merten | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/05/2011

Forum SDL ce 19 mai à Anvers

Le puissant éditeur de logiciels de traduction assistée, SDL, organisait un forum ce jeudi dans un hôtel du centre d'Anvers. C'était l'occasion pour certains de se familiariser avec des outils nouveaux pour eux, pour d'autres (comme moi) d'approfondir leur connaissance de la dernière version et de se tenir au courant des évolutions du produit.

La journée s'est partagée entre séances de formation/information présentées avec son humour et son assurance habituels par Daniel Zielinsky (avec qui nous avions travaillé sur le projet eCoLoMedia) et présentations d'infopublicité.

C'est ainsi que nous avons appris que SDL allait se tourner vers le nuage, via le produit Project Server 2011 qui permettra de disposer de fichiers toujours en ligne.

SDL met aussi à disposition des applications développées par des programmeurs aimables ou désireux de faire étalage de leurs talents sur la plate-forme Openexchange (http://www.sdl.com/openexchange). Cela va de bases terminologiques ou de mémoires de traduction à des outils de bon sens que tous les utilisateurs attendaient sans jamais avoir osé les demander... Par exemple un outil permettant de scinder/fusionner des fichiers XLIFF, un convertisseur XLIFF-Word pour ceux qui préfèrent revoir les traductions dans l'interface de Word, des convertisseurs Multiterm-Excel ou PDF, etc.

Bref, j'ai appris des choses, j'ai revu avec plaisir des collaborateurs de SDL ainsi que d'anciens étudiants (étonnamment plus intéressés par la gestion terminologique que lors de leurs études). Mais SDL reste un mammouth, une usine à gaz diront certains, cher mais efficace. On peut se demander si sa position restera dominante malgré ses prix prohibitifs face à des outils plus dans le vent technologique comme Wordbee ou MemoQ.

10:58 Écrit par Pascaline Merten | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |